Les autotests supervisés par un professionnel de santé : pour qui, dans quels cas ? - MEDISUR - Site de vente aux professionnels

Les autotests supervisés par un professionnel de santé : pour qui, dans quels cas ?

Depuis le décret du 7 août, les autotests supervisés par un professionnel de santé, dont les pharmaciens d’officine, sont autorisés comme justificatif pour le Pass Sanitaire “Activités”.

Qui peut bénéficier d’un autotest ? 

Pour réaliser un autotest, il faut être une personne majeure asymptomatique, n’ayant pas encore de schéma vaccinal complet ou sans certification de guérison de plus de 11 jours et de moins de 6 mois. Les personnes étant cas contact ne peuvent pas avoir recours à l’autotest.
Pour pouvoir réaliser un autotest supervisé, il faut se munir de sa carte d’identité et remplir ce formulaire au préalable.

Dans quels cas l’autotest est valide pour le Pass Sanitaire ? 

Le dépistage par autotest a pour objectif de permettre aux personnes qui ne possèdent pas un schéma vaccinal complet et non immunisées d’accéder à des activités soumises au pass sanitaire “activités” : lieux (théâtres, cinémas) et évènements (festivals) culturels, manifestations sportives, bars, restaurants, transports intérieurs longues distances, visite en établissements sanitaires et médico-sociaux, grands centres commerciaux sur décision préfectorales selon le contexte sanitaire.

En revanche, l’autotest ne permet pas d’obtenir un Pass Sanitaire pour les déplacements à l’étranger.

L’autotest doit être supervisé par un professionnel de santé qui intégrera le résultat dans la base SI-DEP. Evidemment, seul un résultat négatif permet d’obtenir un Pass Sanitaire valide. Un résultat positif doit être obligatoirement confirmé par RT-PCR.

Rémunération

Lorsque la supervision de l’autotest est organisée par un acteur extérieur à l’officine (collectivité, agence régionale de santé…), pour chaque pharmacien titulaire participant, la pharmacie perçoit :

  • 280 euros par demi-journée (4 heures minimum) ou 70 euros par heure la semaine et le samedi matin,
  • 300 euros par demi-journée ou 75 euros par heure effectuée le samedi après-midi, dimanche et jours fériés.

Lorsque les autotests sont réalisés par un pharmacien salarié ou retraité, le montant des indemnités est différent.

Lorsque la supervision de l’autotest est réalisée dans l’officine, le pharmacien facture 8,70 euros par accompagnement d’autotest. Ce tarif est majoré d’un coefficient de 1,05 pour les DROM. A ce tarif s’ajoute le prix du dispositif médical autotest fixé à 4,20 euros (TVA à 0). Le prix est majoré dans les DROM comme suit : 1,3 pour la Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint Martin, 1,15 pour la Martinique, 1,2 pour la Réunion et la Guyane et 1,36 pour Mayotte.

Prix de vente

Le prix maximum de vente d’un autotest est de 5,20 euros.
Cependant, ils sont pris en charge par l’Assurance Maladie pour les professionnels qui travaillent auprès des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.
Sont concernés par cette prise en charge :

  • les services d’aide à domicile : service d’aide et d’accompagnement à domicile (Saad) en service prestataire, intervenants mandataires, particuliers employeurs, salariés des services de soins infirmiers à domicile (Ssiad), salariés de service pour personnes handicapées ;
  • les accueillants familiaux.

Pour obtenir des autotests, dans la limite de 10 autotests par mois, sans avancer les frais, il faut présenter au pharmacien un justificatif professionnel. Cela concerne 600 000 professionnels environ.

Sources
https://uspo.fr/autotests-supervises-par-un-professionnel-de-sante/
https://www.ameli.fr/assure/actualites/autotest-supervise-par-un-professionnel-de-sante-nouvelle-preuve-integree-au-passe-sanitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.